Messes

les messes de semaine et
celles du week-end sont
supprimées jusqu'à nouvel ordre

L'église Notre Dame du Val reste ouverte jusqu'à nouvel ordre tous les jours de 8h à 20h et que  les paroissiens peuvent venir prier individuellement et que les prêtres seront là pour les accueillir.

 

Agenda
Horaires des Messes

 

mod bulletin

Centre Pastoral
33 bd Thibaud de Champagne
77600 Bussy St Georges

Tél 01 64 66 39 92
Courriel

Messes NDV

Homélie pour le 4ème dimanche de carême sur l’Evangile de l’aveugle de naissance (Jean ch. 9)

Par le Père Dominique Fontaine

Aujourd’hui 22 mars, nous sommes le 4ème dimanche de carême. Ces jours-ci, nous avons un peu perdu le sens du déroulement du temps, nous ne savons plus trop quel jour de la semaine nous sommes.

Habituellement le dimanche, nous nous retrouvons très nombreux dans cette église. Et voici qu’aujourd’hui elle est vide. Pour le moment, nous avons l’autorisation de la laisser ouverte pour la prière individuelle, elle reste donc ouverte comme d’habitude de 8 h jusqu’à 20h, à l’heure où nous applaudissons à nos fenêtres le personnel soignant qui se dévoue pour nous tous.

Dans l’évangile de ce jour, Jésus donne la vue à un aveugle de naissance. Ses disciples se disent : « S’il est aveugle, c’est parce qu’il a péché, ou plutôt ses parents puisqu’il est né comme ça ? » Et Jésus répond : « Ni lui, ni ses parents. » Le malheur est tombé sur lui et ses parents et ils n’y sont pour rien. Comme le disait le groupe Chrétiens du Monde un jour où nous partagions sur ce récit : « Nous les Africains, nous comprenons la question des disciples : Quand quelqu’un est handicapé, c’est qu’il a fait quelque chose de mal ou qu’on lui veut du mal. Or Jésus tranche : la maladie n’est pas due au péché. Tout ça c’est fini, personne ne doit porter le fardeau d’être accusé de ce qui lui arrive. »

C’est important d’entendre ça aujourd’hui, car sur les réseaux sociaux certains cherchent des boucs émissaires à l’épidémie, ou insinuent que c’est une punition de Dieu. Dire cela ce n’est pas chrétien. Ce n’est pas l’attitude de Jésus, qui répond : « C’est pour que les œuvres de Dieu soient manifestées en lui. »

Je comprends cette parole mystérieuse de la façon suivante : Jésus invite les disciples que nous sommes à ne pas nous focaliser sur l’origine du malheur, mais à discerner la fin du malheur, qui est d’abolir le malheur. Il invite à regarder vers l’avant, à discerner le travail mystérieux de Dieu : « pour que l’œuvre de Dieu soit manifestée en lui. » Et il ajoute en parlant à ses disciples : « Il nous faut travailler aux œuvres de Celui qui m’a envoyé ». Jésus a donc besoin de nous pour que le travail de Dieu se fasse dans notre monde en ce moment.

A la fin du récit, Jésus dira : « Je suis venu dans le monde pour un jugement », ou plutôt selon le mot grec « pour une remise en question ». Pour que notre humanité, représentée dans l’évangile par cet aveugle, puisse se remettre en question, qu’elle puisse porter un jugement sur elle-même, quitter son aveuglement et découvrir une lumière nouvelle, pour devenir enfin clairvoyante et se lancer dans une révolution fraternelle.

Je vous invite en ce dimanche à méditer sur le chemin que Dieu fait faire à cet aveugle jusqu’à sa profession de foi : « Oui, je crois, Seigneur ! ». Prenez le temps de relire chez vous cet évangile de St jean au chapitre 9, comme nos catéchumènes, qui ne pourront pas être baptisés à Pâques mais un peu plus tard et à qui Jésus a peu à peu ouvert les yeux.

Et comme chaque dimanche, prions dans une prière universelle, aujourd’hui avec Jean Philippe, Justinia et leur famille, qui l’ont enregistrée chez eux. Renforçons notre communion par la prière en ce dimanche. Le Christ ressuscité est présent dans ces relations spirituelles que nous entretenons et qui constituent le Corps du Christ au service de l’humanité qui souffre.               Amen.

 

_____________________________________________________________________

Prières Universelles  du 22 mars

Comme l’aveugle né, l’humanité et chacun de nous avancent dans l’inconnu des conséquences de l’épidémie. Mais à la Parole du Christ Sauveur, allons « à tâtons confiants » à la piscine, nous replonger dans les fondements de notre foi, et achever nos guérisons. Seigneur, ne nous laisse pas entrer en tentation, comme écouter les faux prophètes sur les réseaux sociaux ou nous renfermer… Les tracasseries subies n’affectent pas la joie du nouveau voyant alors, Seigneur, donne-nous d’avoir le courage, les mots et les gestes justes pour témoigner de toi, libérateur. Et de savoir utiliser nos moyens de communication pour une parole contagieuse de vie, que tu veux bonne pour tous.

 

Seigneur, nous te prions pour les personnes isolées, malades ou âgées, dont le confinement accentue l’isolement : en particulier les personnes des maisons de retraite de Bussy, Chanteloup, Conches, Saint-Thibault, d’habitude visitées par des paroissiens.

Nous te confions des familles vulnérables, comme des mamans seules avec enfants, des migrants dont les démarches administratives sont suspendues.

Seigneur, nous te rendons grâce pour les « solidarités sans contact » inventées, pour les actions même modestes que des bénévoles, comme notre équipe du Secours Catholique, mettent en œuvre.

Seigneur, nous te prions pour les personnes qui maintiennent une activité de service public ou de production ; En particulier pour les soignants, qui comme tu l’as vécu Seigneur, sont exposés à plus de risques : de maladie, mais aussi d’être pris aux entrailles par les souffrances des autres. Seigneur, qu’avec toi nous soutenions les espérances individuelles et collectives.

Le Carême est temps de partage. L’Eglise en France invite à soutenir les partenaires du Comité Catholique contre la Faim et pour le Développement, le CCFD Terre Solidaire. Les partenaires du CCFD, ce sont des populations vulnérables, principalement d’Afrique, d’Asie, d’Amérique Latine, qui s’organisent elles-mêmes avec notre soutien financier. Elles luttent pour vivre dignement, améliorer l’alimentation, la santé, l’éducation, promouvoir le droit des femmes et des enfants et l’écologie intégrale, par exemple en innovant dans l’agro-écologie familiale.

Seigneur, que nous sachions être une Eglise belle, solidaire des hommes et des femmes de notre temps.

METTRE EN NOTE SUR LE SITE ET FB 

Pour s’informer et donner, www.ccfdterresolidaire.org., Dons déductibles à 66 % des impôts