Notre-Dame du Val Info mai 2017

Eglise catholique - Secteur Val de Bussy - Mai 2017

VERSION IMPRIMABLE

 

2017%2004%2030_11%2008%2010_mj_dsc08677_marche%20vers%20vezelay.jpg
 

Editorial

Paroissiens pèlerins

Depuis 2000 ans, le pèlerinage fait partie de la foi chrétienne. Partir en pèlerinage, c’est mettre ses pas dans ceux de Jésus, contempler le Père créateur à travers la nature traversée, sentir le souffle de l’Esprit qui nous met en route et qui nous unit. Chez les premiers chrétiens, le mot « paroissiens » signifie ceux qui cheminent ensemble.

Nous étions 160 paroissiens de tous âges, dont un tiers de jeunes et d’enfants, à partir pour ces trois jours fin avril. Nous avons vécu une vraie aventure personnelle et fraternelle. Spontanément, chacun était là pour rendre service, les petits groupes d’échanges sur notre profession de foi ont permis un partage étonnant et profond. Nous avons cheminé dans des paysages splendides et découvert des églises magnifiques, qui nous parlaient du créateur et de la foi des bâtisseurs. Dans les vignes de Chablis, nous avons entendu le Christ nous dire : « Je suis la vigne et vous êtes les sarments, demeurez en moi. ». A L’AJ Auxerre, nous avons découvert des éducateurs qui cultivent le goût de l’effort, du respect et de la fraternité. A St Père sous Vézelay, nous avons vécu une messe inoubliable avec les paroissiens du secteur. L’église de Vézelay, comme celle de Pontigny, nous a illuminés. Et nous avons découvert à Nevers la petite Bernadette de Lourdes et son chemin de sainteté dans la vie la plus ordinaire et la plus pauvre, en solidarité avec les malades et les pécheurs.

Avec 20 jeunes de 5ème, nous avons vécu une veillée de profession de foi communautaire en Dieu le Père, le Fils et l’Esprit. Nous avons besoin les uns les autres, adultes et jeunes, pour vivre, exprimer et approfondir cette foi qui nous fait vivre. Nous avons senti ce que peut être une vraie communauté qui devient dans l’eucharistie le Corps du Christ.

Amis lecteurs et paroissiens, vous trouverez dans ce numéro quelques photos et une prière qui vous feront sentir ce que nous avons vécu. Puissions-nous tous ensemble progresser vers une communauté plus fraternelle, qui témoigne dans nos communes du Christ ressuscité.

Père Dominique Fontaine

3 questions à Chantal Mélagne : « La confirmation, cette fois je suis prête à la recevoir »

Propos recueillis par Cong-Dong LE

A la Pentecôte, Chantal Mélagne reçoit le sacrement de confirmation. A 54 ans , la future confirmée fait un retour sur son long parcours à la découverte du Christ et de l’Esprit-Saint.

Cong-Dong – En quelques mots, pourriez-vous nous raconter votre découverte de la foi dans le Christ ?

ChantalM.jpg

Chantal – Je suis née dans une famille de religion mixte. Mon père est catholique et ma mère est juive. Il n’y a aucun conflit d’ordre religieux chez mes parents. Par tradition, je pratique la religion de ma mère tout en connaissant beaucoup de choses sur la religion de mon père. Cela parait assez étonnant, mais j’ai toujours cru en Jésus ressuscité. Cette croyance habite ma jeunesse, ma vie d’adulte, sans jamais me lâcher, jusqu’au jour où le Seigneur, à travers le cercle de mes amis, se révèle à moi. Et voilà qu’à plus de 50 ans, j’ai eu la joie d’être baptisée. Ce jour-là, j’ai fait ma première communion, mais la confirmation, je ne l’assumais pas encore…

C. D. – Pourquoi cette hésitation ?

Ch. – Tandis que je vois le baptême et l’Eucharistie comme un cadeau venant du Seigneur, la confirmation apparait pour moi comme une exigence, un engagement. Vous vous rendez compte : il faut en plus écrire une lettre de motivation à l’évêque ! J’ai quand même entamé une préparation, mais j’ai lâché à la dernière minute.

 C.D. – Alors, pourquoi maintenant ?

Ch. – Parce que je ne voudrais pas renoncer à une telle bonté venue du Seigneur. Et aussi, à force de me préparer, j’ai compris deux trois choses en plus. Dieu s’engage déjà et il suffit que je l’accepte, que j’entre dans cette relation d’amour qu’il m’a fournie gratuitement. Mon engagement devient simple : je dois témoigner de cet amour autour de moi. A 54 ans, je peux dire maintenant que je suis prête et qu’avec les autres confirmands, je m’engage sur la voie du Christ ressuscité qui ne m’a jamais abandonnée depuis mon enfance»

 

LIVRE

« NOUVEAUX MODES DE VIE ? L’APPEL DE LAUDATO SI », document du Conseil Famille et Société de la Conférence des évêques de France.
Editions Bayard, Mame et Cerf. Référence de la bibliothèque : 261-7.

livre_P1110100.JPG

Publiée en mai 2015, l’encyclique du Pape François « LAUDATO SI » (Loué sois Tu) sous titrée « Sur la sauvegarde de la maison commune » a lancé une invitation pressante à un changement du style de vie (1). Le document de la Conférence des évêques de France commente cette invitation en proposant sept idées maîtresses : mieux vivre le temps, mieux consommer, mieux utiliser l’argent, mieux produire, mieux habiter l’espace, mieux répondre aux besoins sociaux, mieux accueillir les migrants.

Les évêques développent chacune de ces idées en trois parties. Ils dressent d’abord un constat des difficultés contemporaines. Ils présentent ensuite des « nouveaux possibles » en mettant en lumière des initiatives jugées positives, telles que le développement de l’économie sociale et solidaire, ou la mise en place d’une agriculture raisonnée. Ils invitent enfin le lecteur à se poser des questions concrètes pour opérer le discernement personnel nécessaire. Par exemple : Portons-nous attention à l’empreinte écologique de ce que nous consommons ? Gardons-nous du temps libre pour le bénévolat ou la culture ? Comment accueillons-nous les nouveaux arrivants d’origine étrangère ?

Ce document ne livre pas des solutions toutes faites, mais il nous invite à un effort de lucidité pour laisser l’esprit de l’encyclique « Laudato Si » pénétrer en nous

Jean Dupuis

(1) Le père Dominique Fontaine a présenté cette encyclique dans le NDV Info d’octobre 2015, page 7

 

Théâtre

 " Le 5ème évangile" Correspondance d’Henri Vergès, frère mariste en Algérie
Jeudi 18 mai 2017 - 20h Théâtre Saint Laurent à Lagny
Entrée libre

5eme%20evangile.png
Henri Vergès, frère mariste, a été le premier religieux assassiné en Algérie en même temps que Sr. PauleHélène Saint-Raymond, religieuse des Petites Sœurs de l’Assomption, le 8 mai 1994 à Alger.

Le titre de la pièce reprend des paroles du frère Henri, prononcées dix ans avant sa mort et rapportées par le frère Christian de Chergé, prieur de la trappe NotreDame de l’Atlas, à Tibhirine : « Le Christ doit rayonner à travers nous. Le 5ème évangile que tout le monde peut lire, c’est celui de notre vie ».

Pendant une heure, le comédien Jean-Baptiste Germain, assisté du metteur en scène Francesco Agnello, interprète le texte composé par le frère Adrien Candiard, dominicain, auteur des dialogues de la pièce “Pierre et Mohamed”. En s’inspirant de la vie et des écrits de notre frère Henri, il a imaginé le personnage d’Ahmed, ancien élève d’Henri au lycée de Sour-El-Ghozlane, qui, depuis Damas où il est en poste comme jeune diplomate, entre en relation épistolaire avec son ancien professeur de mathématiques.

À travers 7 lettres, 4 d’Ahmed et 3 d’Henri, les auditeurs découvrent les traits essentiels du religieux éducateur qu’a été le frère Henri : son amour des jeunes, spécialement de ses élèves, un amour enraciné dans celui de Jésus et de Marie, son respect de chacun, son souci d’accompagner les plus faibles, sa disponibilité joyeuse au service de tous, sa volonté de dialogue, son amour du travail, sa volonté d’inculturation (étude de l’arabe et lecture du Coran), son style de vie simple et pauvre, son désir d’aider les jeunes algériens à aimer leur pays…

La mise en scène épurée et suggestive est accompagnée par la musique du Hang, instrument créé dans les années 2000 et joué par Francesco Agnello. Jean-Baptiste et Francesco nous ont dit combien ils avaient été marqués par la profondeur de la vie religieuse de notre frère Henri et par ses remarquables qualités d’éducateur.

 


 18 - 30 ans : des vacances pour quoi faire ?

Etre acteur et vivre sa foi au festival des vieilles charues avec la mission de France, faire parler les pierres des cathédrales des villes européennes ou partir pour Taizé, à vous de faire votre choix !

Les sessions d’été du Service Jeunes de la Mission de France

ETEMISSIONDEFRANCE2.png

Être acteur & vivre sa foi au festival des vieilles charrues du 8 au 19 juillet

Être bénévoles au Catering Prod, la cantine des techniciens du festival ; assister aux concerts ; rencontrer les acteurs locaux. Camper sur un terrain qui nous est réservé ; échanger, faire circuler la parole entre nous pour relire ce qui est vécu, vivre des temps spi. Lieu : Carhaix - 29270

Parcours fondamental session A du 1er au 4 juillet

Dialogue et vie spirituelle - En France : musulmans, bouddhistes… Pourquoi ce dialogue ?
Lieu : 2237 route de Saint Jean de Garguier - Gemenos -13420

Parcours fondamental session B du 8 au 11 juillet

La mission de l’Eglise aujourd’hui.
Lieu : Maison de Pontigny 17, rue de l’abbé Tauleigne 89230Pontigny – Tel 03 86 47 54 99

Randonnée   29 juillet - 3 août

Marcher ensemble pour laisser résonner l’évangile : Une randonnée en Auvergne en lien avec une équipe de la Mission de France. C’est le moment de faire un break et de se couper des préoccupations quotidiennes, redécouvrir les paysages, s’étonner et échanger autour des évangiles.
Lieu : GR30 tour des lacs d’Auvergne - Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Bible et Mer   29 juillet - 3 août

Entre peur et confiance… Cinq jours au rythme de la lecture de la Bible, de balades, de plage, d’activités festives, de partages, prières, de vie fraternelle…>
Lieu : Les Astérides - Route de Mousterian - 56860 Séné

Organisateur : Brigitte et Philippe Monot Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Bible et montagne 29 juillet - 5 août  

Fidélité – Fiabilité… Comment notre parole dit ce que nous sommes ?
Comment notre corps y est engagé ?8 jours au rythme du vivre ensemble, des balades, de temps de prière, de jeux…

Renseignements et inscriptions (avant le 30 juin) : Annick Galichet – Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Lieu : Châlet frère soleil - rue du canal05220 Le Monêtier le Bains

Faire parler les pierres des cathédrales

ETEARCFRANCE.png

ARC France (Accueil, Rencontre, Communauté)
association œcuménique, propose de passer quelques semaines l'été en groupes de 3 à 6 jeunes européens (de 18 à 30 ans) dans des cathédrales en Europe afin de "faire parler les pierres".

La cathédrale accueille, loge et nourrit gratuitement la communauté, et en échange, les jeunes accueillent les touristes et leur proposent des visites guidées de l'édifice. Aucune compétence particulière n'est requise !

C'est une opportunité exceptionnelle pour découvrir des villes magnifiques en Europe (Oxford, Bordeaux, Venise, Cadix, Florence, Erfurt, Gand, Turin, Paris), travailler son anglais, dans la mesure où les autres jeunes ne parlent pas le français, découvrir une région durant les nombreux temps libres, partager de bons moments avec d'autres jeunes, être accueilli par une paroisse et échanger sur sa foi.

Plus d’information : http://www.paris.catholique.fr/association-catholique-cherche-des.html

L’association Communautés d’Accueil dans les Sites Artistiques (CASA)

C'est une association française créée en 1967 par le père Alain Ponsar. Son but est de permettre à des bénévoles âgés de 18 à 35 ans d’accueillir et d’accompagner des visiteurs estivaux dans une vingtaine de sites artistiques et religieux en France. Elle est reconnue d’utilité publique en mars 1977 et fait aujourd’hui partie de la fédération Ars et Fides, qui rassemble des associations européennes de guides bénévoles dans les sites religieux.

Plus d’informations : http://www.guidecasa.com

Rencontres de jeunes à Taizé

ETETAIZE.png

Venir à Taizé est l’occasion de prendre du recul par rapport à sa vie quotidienne, de rencontrer des personnes très diverses dans une ambiance simple et fraternelle propre au lieu.

Du 20 au 27 août 2017 sera proposée à Taizé, une semaine particulière pour les 18 à 35 ans, qu’ils soient étudiants, jeunes professionnels ou en recherche d’emploi.

Le but de cette semaine sera de permettre à des jeunes adultes qui partagent une même situation de vie ou une même expérience professionnelle de se rencontrer et échanger sur leur avenir à la lumière de la foi.

Les 18-30ans de Bussy y seront. Prenez contact et rejoignez-nous !

Version imprimable ICI


 

PAGE des JEUNES

Reportage - Du côté des Scouts et Guides de France : S’orienter, servir, rencontrer…

Par les « Cléophas » du groupe (Antoine et Carine)

Le temps d’un week-end, les chefs Scouts et Guides de France du groupe Louis Guibert ont vécu en équipe le service, symbole du scoutisme.

2017%2003%2004_img_0582_photoanthonymachado.jpg

Après un jeu de piste insolite dans les beaux quartiers de Paris, le groupe, joyeux et trempé par une pluie battante, a eu la surprise d’être accueilli, à Neuilly-sur-Seine, sur une péniche de l’Armée du Salut, afin de participer à la préparation du repas et à l’entretien de la péniche sur laquelle sont hébergées plus de cinquante personnes en difficultés. « Où sont les Scouts ? Je veux voir les Scouts, j’ai des choses à leur dire ! » C’est ainsi que nous avons été accueillis… et nous voilà emmenés pour une visite VIP du bateau par un non-voyant !

Pour introduire ce temps de service, nous lisons le texte du lavement des pieds et un conte d’Orient (tu trouveras dans la rencontre… ce que tu y amènes..) puis nous nous jetons à l’eau (encore). Pendant le nettoyage de la péniche, nous sommes encouragés et épaulés par des résidents, étonnés du traitement qui nous est réservé. Les bénévoles, eux, nous motivent et témoignent de leur désir d’implication quotidienne.

Sur la péniche de l'Armée du Salut

Plus tard, alors que les chemises scoutes de toutes les couleurs se mêlent aux bénévoles pour apporter les assiettes, invité à la table de Ridha pour le repas, je fais connaissance avec ses voisins de cabine tout en écoutant ses projets de recherche de travail, et nous parlons de son fils qu’il ne voit qu’une fois par mois. Plus loin, une discussion très animée sur le football permet à Anthony de lier connaissance avec plusieurs pensionnaires alors que l’arrière-cuisine est en effervescence pour la vaisselle grâce au renfort efficace des Cheftaines Oranges !

Quelques témoignages de cette journée : « Nous avons vécu un beau moment de partage, de joie, et de complicité, en avançant ensemble... malgré la pluie. », « Servir, comme nos jeunes qui font des services, nous aussi nous devons en faire. Accueillir l'autre et se laisser accueillir, revenir à la source du Scoutisme. », « Une belle leçon de vie. Cela me fait relativiser ma vie et comment je la vois. J’ai appris énormément ! », « Don de soi, humilité, partage, équipe, émotion, dépassement, merci, confiance mutuelle, valeurs de base du Scoutisme… », « La traversée du Paris luxueux amenait alors à l’essentiel : rencontrer l’autre et se laisser rencontrer. Nous n’amenions rien, ils n’attendaient rien de nous, et nous avons tous reçu.»
© photo Antony Machado

Journée de Groupe à la Saint Georges

SCOUTSMESSE.png

Le 23 avril, nous fêtions la Saint Georges, patron de la ville de Bussy-Saint-Georges et des Scouts. La messe paroissiale était animée par le groupe Louis Guibert.

Cette belle cérémonie s’est poursuivie tout l’après-midi autour de l’étang de la Broce et d’une grande quête : retrouver le trésor de Saint Georges qui a été dérobé par des pirates rusés, moches et méchants. Ce trésor est le bien le plus précieux des scouts du monde entier : la Loi Scoute !

LE SITE INTERNET DES SCOUTS ET GUIDES DE BUSSY SAINT GEORGES

© photo Philippe Merlin

 

Des « projets » tournés vers l’autre

Les projets du groupe Scouts et Guides de France de Conches

Chaque unité du groupe vit le Scoutisme à sa façon. Alors que les plus jeunes sont attirés par la nature et le jeu, les plus grands ont choisi des « projets » tournés vers l’autre.

Pour aider l’association « J’accède » à recenser les lieux facilement accessibles aux personnes à mobilité réduite, les Scouts et Guides (11-14 ans), équipés de fauteuils roulants, béquilles et autres poussettes, ont visité, le 18 mars, les lieux publics et les commerces des communes avoisinantes pour mesurer leur accessibilité.

Quant aux Pionniers Caravelles (14-17 ans) et aux Compagnons (17-20 ans), ils ont choisi une cause qui touche de plus en plus de familles : le cancer des adolescents. Ils ont, en partenariat avec La Ligue contre le cancer et le magasin Leclerc de Montévrain, participé à la récolte de dons pour lutter contre ce fléau. Toute personne souhaitant faire un don de 2€ devait passer en caisse le document qui leur avait été remis par les jeunes à l’entrée du magasin.

Nous tenons à féliciter tous nos jeunes et leurs chefs pour leur engagement.

Corinne et Philippe Maillot - Responsables de Groupe de Conches

GROUPE SAINT JACQUES DE COMPOSTELLE DE CONCHES



 
Le Fraternel (le Frat), pèlerinage des jeunes chrétiens d’Ile-de-France
frataffiche%20Frat_headermesse-2-1024x353.png

Le Frat de Jambville est un pèlerinage s'adressant aux collégiens de 13 à 15 ans, de niveau 4èmes/3èmes. Ils viennent de toute l’Ile-de-France à l’invitation des huit évêques de la région. Il se déroule à Jambville, dans le parc de la propriété des Scouts et Guides de France située dans le Vexin. Pendant 3 jours (durant le week-end de la Pentecôte, du 2 au 5 juin), les groupes vivent un pèlerinage qui compte aujourd’hui 12 000 participants : jeunes, animateurs, responsables de groupe, aumôniers, membres de l’équipe d’animation et intervenants extérieurs. Des grands temps dans l'Eglise-Chapiteau animent le Frat avec notamment la messe de Pentecôte, le sacrement de réconciliation, les baptêmes lors de la veillée, la louange. Des témoins viennent parler de leur vie comme chrétiens et des Carrefours permettent un échange entre collégiens de différents groupes.

Le thème choisi est « Souffle sur eux et qu’ils vivent » EZ 37,9

 


Reportage - Accueillir Jésus pour la première fois

La première communion c’est la première des communions. Quelles implications ? Quelles conséquences ? Autant de questions auxquelles tentent de répondre jeunes et adultes juste avant leur première communion, le Jeudi Saint.

Par Patrick Mannier

_jeudisaint_solenelenin_img_6996.jpg

Près de l’autel, le père Dominique et le père Bruno sont entourés des futurs communiants : Alek, Anastasia, Dachery, Elisa, Gaëlle, Iden, Mel, Oliten… qui écoutent avec attention les textes. Celui du lavement des pieds rappelle la nécessaire pureté évangélique qui suppose l’humilité, celle de se laisser aimer pour savoir mieux aimer ensuite. Cette disposition intérieure est une transformation qui fait dire à l’un d’entre eux : « C’est ne faire qu’un avec Jésus » et un autre « C’est le recevoir dans ma vie », puis de renchérir en rappelant que cet état d’accueil spirituel intérieur transparait dans la gestuelle du rite car on accueille à présent Jésus dans le creux de sa main alors qu’auparavant ce désir était formulé par le croisement des mains sur ses épaules, appelant une bénédiction.

C’est cette même gestuelle qui, lors de l’offertoire, fera porter avec solennité coupes et patène jusqu’à l’autel. Le père Dominique insiste sur le symbole de l’Agneau Pascal : plus qu’une représentation c’est une réalité grandiose : « Lors de la Cène, il y a du pain et des herbes amères, mais il n’y pas d’agneau car l’agneau véritable c’est Jésus qui s’offre en sacrifice pour tous ! »

Aujourd’hui c’est une bénédiction qui répond à un appel tout personnel, comme un aboutissement : « L’émotion me gagne » confie Gaëlle, « Je me prépare à la confirmation en juin à Meaux, et aujourd’hui c’est une belle étape à franchir et qui en appelle d’autres ! ». Perception partagée par Anastasia qui commente un passage de Saint Paul : « J’ai compris que Jésus est présent, toujours. Il me fait vivre par son Corps et, comme Lui, nous pouvons tous donner de nous-mêmes ».

Dans l’intimité du Christ

Cet acte de foi appelle à entrer toujours davantage dans l’intimité du Christ, démarche essentielle si l’on veut partager cet immense Amour qu’il nous a livré. Comme la croix nous en donne la signification, la « commune union » nous élève, nous projette non seulement à la verticale, mais aussi à l’horizontale c'est-à-dire au service de nos communautés : on ne peut dissocier le vertical de l’horizontal ; et c’est bien là que la communion prend tout son sens, dans l’attente impatiente de la commune union avec le Sauveur, pour toujours !

Et au-delà des mots qui tentent de traduire, parfois maladroitement, ce qui nous dépasse, il convient d’accepter, de désirer ce que nous ne pouvons comprendre d’un point de vue intellectuel : nos limites sont aussi le signe que Dieu est plus grand que notre cœur, ce même cœur qui a ses raisons que la raison ignore !

© photo Patrick Mannier


POLE BUSSY-LAGNY

Pèlerinage de pôle à Pontigny - Vézelay - Nevers

Témoignage : La force de Bernadette à Nevers

« J’ai vécu en avril un pèlerinage à Lourdes comme hospitalière auprès de personnes malades et handicapées. Pour moi, la journée à Nevers était la continuité de mon pèlerinage. J’avais envie d’approcher Bernadette de tout près. Je dis merci à cette « petite femme » et je lui dépose ma vie, mes fardeaux, pour qu’elle intercède auprès de Marie. Grâce à ce pèlerinage à Nevers, je découvre combien à Lourdes Marie et Bernadette sont indissociables. J’ai 11 ans de pèlerinage à Lourdes, c’est maintenant que je sens avec autant de force l’amour et le partage. »

Françoise

Reportage photos -

3 jours pour partir en pèlerinage et laisser derrière soi son agenda, ses habitudes, son confort.

3 lieux : Pontigny et la transcendance de son abbatiale, Vézelay et le tympan représentant le Christ ressuscité, Nevers et le couvent de sainte Benadette.

3 grandes saintes : sainte Marie, sainte Marie-Madeleine et saint Bernadette de Lourdes.

3 méditations sur le CREDO et ses 3 révélations du visage de Dieu : Père créateur, Fils incarné dans notre humanité et ressuscité d'entre les morts, Esprit toujours à l'œuvre en ce monde par son souffle qu'il nous suffit d'accueillir.

01 DB DSC 652302 DB DSC 6516

Samedi 29  avril   Pontigny : nous contemplons l'abbatiale bâtie par les cisterciens au 12ème siècle. Elle est le siège épiscopal de la Mission de France.

Après la messe, nous méditons "Dieu le Père, Dieu Créateur", puis nous sommes accueillis à la maison de la Mission de France pour le déjeuner.

L'après-midi les jeunes rencontrent un entraineur de l'AJ Auxerre, tandis que les adultes visitent un domaine viticole.

Dimanche 30 avril : Départ vers Saint Père sous Vézelay, pour la messe dans la belle église gothique.

03 DB DSC 652804 2017 04 30 08 48 00 mj dsc08662 stperesousvezelay r

05 DB DSC 661406 DB DSC 6612

Puis marche par le chemin de saint Jacques vers Vezelay

07 2017 04 30 11 08 49 mj dsc08679 marche vers vezelay08 2017 04 30 11 42 32 mj dsc08681 vezelay r

Après le pique-nique sur la terrasse, visite de la Basilique : le tympan du narthex ...

 09 2017 04 30 13 17 55 jmf dsc06362 vezelay09 2017 04 30 13 18 31 jmf dsc06363 vezelay

10 2017 04 30 13 41 24 mj dsc08707 vezelay10 2017 04 30 13 41 55 jmf dsc06369 vezelay

       1946 la croisade de la paix                                      le châpiteau du "moulin spirituel"

Retour au camp pour une méditation en petits groupes sur Jésus-Christ : "Que signifie pour moi la résurrection ?", Que signifie pour moi la vie éternelle ?", "Face à la violence, la souffrance et la mort, comment le Christ peut-il m'aider ?",  pendant que toute une équipe prépare la "potée morvandelle"

 11 DB DSC 669712 2017 04 30 18 39 09 mj dsc08726 vezelay au camping

Puis le dimanche s'achève par la veilée de la lumière au cours de laquelle, après le témoignage des adultes, des jeunes disent leur acte de foi et reçoivent la lumière de leurs parents..

13 2017 04 30 19 25 32 mj dsc08730 vezelay au camping vezelay au camping veillee14 DSC 6766

Lundi 1er mai : Nevers au couvent Saint Gildar,  messe et vénération de la Chasse de sainte Bernadette.

 15 DB DSC 678016 DSC 6781

17 DSC 6799Conférence du Père Dominique Fontaine

et méditation sur le CREDO : l'Esprit-Saint. 


(Photos : Dominique BUTTIN, Marie-José FOURNIER)

 
 
 
 

© photos Dominique Buttin - Marie-José Fournier - Patrick Mannier

 
 
Prière

Cette prière est un condensé de prières écritespar des participants au pèlerinage en Bourgogne« aux racines de notre foi »

 

DSC_6584.JPG

Un pèlerinage est une démarche volontaire
et personnelle de conversion,
avec le soutien de frères et de sœurs,
en nous rapprochant du Christ notre sauveur,
en le suivant sur le chemin,
en passant par la porte étroite,
en accueillant la croix,
en y faisant mourir nos péchés,
pour vraiment ressusciter avec Jésus,
dans la communion de tous les Saints.

Seigneur Jésus,
Merci d’avoir guidé nos pas.

En te suivant,
nous nous sommes rapprochés du Père
et nous avons senti le souffle de ton Esprit.

Merci de nous révéler ta grandeur
à nous les petits, aide-nous à en être dignes.

Avec toi le fardeau est plus léger,
La route moins accidentée.

Aide-nous à mourir à nous-mêmes
pour vivre de toi, comme Bernadette.

Soutiens notre faiblesse,
dans nos combats spirituels.

Merci de ces trois jours d’échanges et de partage
autour de ta Parole et de ton Eucharistie.

Nous avons vécu des moments intenses
de grâce et de lumière.

Qu’avec l’intercession de Ste Bernadette
cela rejaillisse autour de nous
et sur tous ceux qui ont besoin de Toi.

Avec ta maman et notre maman Marie,
donne-nous la force face aux difficultés de la vie,
donne-nous ton regard miséricordieux
sur tous ceux que ton Esprit met sur notre route.

 

© photo Dominique Buttin

Je suis le Chemin, la Vérité et la Vie, personne ne va vers le Père sans passer par moi"

Jean 14,6