Messes

Les messes en semaine :

Mardi et jeudi 19 h 00 N.D. du Val
Mercredi 18 h 30 N.D. du Val

Chaque vendredi à 12h
En période scolaire :
Centre Scolaire Maurice Rondeau
Hors période scolaire :
Oratoire Notre Dame du Val

FEVRIER

Samedi 23
18 h 30 Bussy Saint Martin

Dimanche 24
9 h 30 Ferrières-en-Brie
11 h 00 N.D. du Val

 

 


 

 

Agenda
Horaires des Messes

 

mod bulletin

Centre Pastoral
33 bd Thibaud de Champagne
77600 Bussy St Georges

Tél 01 64 66 39 92
Courriel

Le denier de l'Eglise

Le Denier de l’Eglise

Chaque année, cette libre participation financière des catholiques permet à l'Eglise diocésaine, qui ne reçoit aucune aide ni subvention, d'assurer sa vie matérielle. Seule cette contribution permet de rémunérer les prêtres, les religieuses, les laïcs au service de l'Eglise, et de régler toutes les charges sociales. 

Cette vidéo Le denier de l'Eglise en 1mn 57s  explique bien pourquoi le denier de l'Eglise est capital, dans chaque paroisse, dans notre diocèse de Seine et Marne.

logo denier eglise_2rComment, combien et quand donner au denier de l’Eglise ?

L'Eglise diocésaine a besoin de ressources pour faire face à ses engagements. C'est un devoir de justice et de solidarité pour les catholiques.

 Comment donner ?

Par chèque à l’ordre de « l’Association Diocésaine de Meaux – Denier de l’Eglise », déposé au Centre pastoral ou adressé directement à ADM 77334 MEAUX CEDEX
Par internet à l’adresse http://www.denier77.fr/ (paiement sécurisé)
Par prélèvement automatique mensuel ou trimestriel (formulaire disponible au Centre pastoral ou sur le site internet http://www.denier77.fr/)

Combien donner ?

Selon nos possibilités, en tenant compte de ce que 66% de notre don sont déductibles dans la limite de 20% de nos revenus imposables. Ainsi si vous êtes imposables et que vos dons dans l’année n’ont pas atteint la limite de 20% de vos revenus imposables, que vous envisagez de donner 100 €, la déduction fiscale vous permet de donner 294 € et de déduire de 194 € vos impôts. C’est une opportunité que donne l’Etat et dont on peut faire profiter son Eglise.

Quand donner ?

En mars ou avril car le temps pascal est le temps fort pour l’Eglise. A Pâques le prêtre célèbre pour tous l’avènement de Jésus-Christ ressuscité, source des sacrements et célébrations que nous demandons tout au long de l’année. Ou maintenant, car c’est l’année civile qui compte pour la déduction fiscale.
L’important, lorsque nous le pouvons, c’est la régularité de notre soutien, d’une année sur l’autre et faire connaître le Denier de l’Eglise autour de nous !


 L’Eglise est au rendez-vous de la vie... et nous ?

«  Nous sommes au rendez-vous des grandes causes, de la solidarité. 82% des catholiques pratiquants réguliers et 57% des pratiquants occasionnels donnent à une œuvre ou association.

Dans les grands moments comme dans le quotidien de nos vies nous avons aussi rendez-vous avec l’Eglise et elle est au rendez-vous. Régulièrement ou occasionnellement nous rencontrons ses prêtres, ses diacres, ses laïcs engagés dans le catéchisme, l’aumônerie, la préparation aux sacrements, l’animation des messes, l’accompagnement dans le deuil. Nous comptons sur eux et nous apprécions leur présence à nos côtés.

Pour plus de 500 familles en 2013, l’Eglise du Val de Bussy a été au rendez-vous des étapes de la vie, pour un mariage, un baptême, l’éveil à la Foi et le catéchisme, les funérailles d’un proche, sans compter la célébration des messes. Bien sûr chacune a fait une offrande, chacun donne à la quête pendant la messe… mais cela sert juste à couvrir les dépenses d’entretien des bâtiments, de chauffage, les frais administratifs, les impôts, et cela ne sert pas pour permettre aux prêtres et aux laïcs permanents de vivre décemment, d’être disponibles pour être aux rendez-vous de la vie, au service de l’annonce de la Bonne Nouvelle de Jésus-Christ, pour se former et pour bénéficier d’une retraite.

Le traitement des prêtres et le salaire des laïcs permanents pastoraux, c’est l’argent que nous donnons au Denier de l’Eglise. Il n’y a pas d’autres sources de financement. Pour eux, l’Eglise ne nous sollicite pas trop ! Une fois par an …

En 2013 sur notre secteur 258 foyers ont donné au Denier de l’Eglise. Et si nous étions 500 à donner ? »